dimanche 10 janvier 2016

trail urbain de Sete le 10 Janvier 2015

Peu de monde à répondre à l'appel  du prez  pour aller escalader les pentes du mont Saint Clair à Sète ce dimanche .
Seule Christine, par les forts pourcentages alléchée,  est du voyage.



Pourcentages décrits ici :
Rien ne leur sera effectivement épargné sur un parcours de 15 km avec 620 m de dénivelé. Les forçats de la route sétoise partiront ainsi du Lido, à 10 h. Après 1,7 km, les jambes auront alors bien commencé à chauffer. Le Chemin de la Pipe a effectivement de quoi en casser quelques-unes avec une pente à 14,1 %. Mais ensuite... Entre le quatrième et le septième kilomètre vont s'enchaîner les difficultés. Il faudra ainsi tenir le coup sur les escaliers de la Craque. Une véritable épreuve, même pour les simples piétons. Mais on sera pourtant encore loin du compte... Un kilomètre plus loin, on rajoutera quelques marches avec les escaliers de Montmorencette (440 m, dénivelé à 19,8 %) puis ceux du Mas-Rousson (570 m, dénivelé à 19,3 %). On n'aura jamais autant parlé de marches sur une course...
À ce stade, les participants auront parcouru près de sept kilomètres. Largement suffisant, dans de telles conditions, pour le commun des mortels. Pour les “trailers”, on n'en sera qu'à la moitié. Il sera effectivement temps de partir sur les chemins, sans bicyclette. Après neuf kilomètres d'effort, ils auront gravi le chemin de la Chabanette, soit 790 m à 13 %, avant d'en finir avec celui des Buis, dont les 480 m à 9,1 % auraient pu paraître anecdotiques s'il n'y avait eu qu'eux.


mon gendre Guillaume et Pierre le père de ma belle fille sont de la sortie aussi.


Au niveau de la météo  , le haut du mont saint clair est dans un épais brouillard !! ca va etre digne d'une étape de montagne dans les pyrénées







 Au départ on a le sourire parmi les 550 concurrents.








On cherche les filles sur les premieres lignes de départ . Il y en a deux .
Ca part en cote douce dès le départ donc il faut vite monter dans les tours ...
Si on passe après qq metres la seconde féminine  la seconde est plus coriace il faut 300 metres pour  revenir à sa hauteur . C'est une locale du club de marathon de Sète Nathalie Ouaked qui partait favorite sur la course car elle avance bien et connait bien le parcours  . On la passe au train, elle s'accroche pas  .

mais on arrive bientôt dans la première grosse bosse... et là ça brule les cuisses !!!



 Christine a tôt fait de me lâcher ... moi je vais commencer les séances de marche à pied !



Mais finalement ça se passe pas trop mal , je relance bien en haut et recolle Christine dans la descente qui suit , je l'accompagnerais en faisant l'élastique  jusqu'au 5eme km ou ca commence à me piquer fort dans les cuisses .
D'autant qu'on commence à se manger de longues volées de marches ... Chris est impressionnante , elle passera toutes les marches en courant ( y en a quand mème une série qui fait plus de 300 marches ! ) 



 moi je passe en mode  survie et sur certaines je ferais des tractions salutaires sur les rambardes.


la seconde fille se rapproche doucement et à l'arrivée au belvédère du mont saint clair elle est sur mes talons . je croise Chris qui redescend , elle a 50 secondes d'avance sur nous



 la miss me passe dans la grande descente sur la course , mes jambes ont trop mal pour la suivre
 d'autant qu'il reste encore de bonnes bosses à passer .

je gere donc comme je peux les contractures qui se font de plus en plus présentes .
Encore un virage très impressionnant dans le chemin de la chabanette ou se dresse un vrai mur de piste noire ( c'est d'ailleurs le sueul endroit ou christine marchera  dans la course )

et on finit par arriver sur le plat en bord de mer le long de la corniche et de la crique de l'Anau
 puis pour bien se finir un peu de course dans le sable sur la plage du Lazaret





Christine fait parler la poudre jusqu'au bout  ;-)   elle gagne avec 1 '20" sur la seconde


moi je finis bien lessivé 2 min 30 plus tard 



encore un beau podium pour Christine ....   la demoiselle qui sait tout gagner !


4 commentaires:

Julien Z a dit…

15 jours à Chamrousse pour les fêtes de Noël ont parfait sa préparation en matière de dénivelée. Bravo pour la boîte et bravo au Prez: les bains de Noël ne sont peut être pas la meilleure préparation pour ce type d'épreuve...

a dit…

Bravo Christine et bravo Captain Canyon ; impressionnant l'épreuve !
J'espère que le Prez va chausser ses belles Salomon + souvent !

Dom a dit…

merci Gé , j'ai vu que toi aussi tu commençais bien l'année avec un podium sratch!

Rohnny a dit…

Bravo à vous deux pour cette belle course, chouette les photos, ça donne envie d'y participer :-)